Température d’Après CAN

 

Les rumeurs disaient que le Président Alassane Ouattara avait déjà acheté la Coupe d’Afrique des Nations ! Tout porte à croire que les Zambiens n’étaient pas informés du deal. Ce sont eux, les grands vainqueurs de cette CAN 2012. Ils ont dérobé le trophée au nez et à la barbe des éléphants. Tristesse, déception, lamentations, frustration, sont autant de sentiments qui se bousculent dans le cœur des uns et des autres.

 Normal dira-t-on ! Personne n’aime la défaite ! Comment comprendre alors qu’une certaine partie de la population jubile, se réjouisse, sans même faire grand effort pour cacher sa joie ?

On a coutume de le dire, ce ne sont pas tous les sorciers qui mangent l’homme. Il y a aussi ceux qui voient dans les moindres choses le moyen de distiller le poison de leur haine.
« Dieu merci, Alassane n’aura pas la joie de dire qu’il a eu une coupe sous son mandat ». Ah, si le ridicule tuait ! Ils oublient d’ailleurs que le Mandat d’Alassane doit faire 5 ans. Plus ridicule encore ceux qui de l’autre bord pensent ceci :

« Drogba a fait exprès de rater ce pénalty parce qu’il est Bété »

Et la palme de la mentalité constipée à l’état de l’âge de la pierre taillée revient sans doute à ceux là qui disaient avant le tournoi « les chrétiens ont dirigé ce pays, on a rien eu, voilà qu’un musulman est là, nous allons prendre cette coupe parce que le Coran est plus fort que la Bible ».
Honte à tous les ivoiriens qui d’un bord comme de l’autre se laissent aller à débiter de telles inepties.
On avait cru l’espoir permis avec les démonstrations de fraternités pendant les différents matchs, mais il faut croire que ce n’était que de la poudre aux yeux. A cette allure, la réconciliation de Banny en général, et par le football en particulier n’est pas prête d’arriver. Si une simple compétition de football doit faire ressortir des duels ethnico-politico-religieux, nous ne sommes pas sortis de l’auberge.

*ADO: Alassane Dramane Ouattara

 

About Yehni Djidji

Comments are closed.

Scroll To Top