ON S’EN FICHE DES AFFICHES!

 

Dès le lancement d’une campagne électorale, les candidats et leurs partisans sont prompts à coller leurs affiches et leurs affichettes partout… et même parfois là où il ne faut pas en toute …impunité: sur des espaces déjà loués par des annonceurs, sur des domiciles de particuliers, sur des feux tricolores…sur des affiches de leurs concurrents. Mais une fois la campagne terminée, les candidats et leur staff font preuve de moins de zèle pour venir ôter les affiches qu’ils ont collées, souillant ainsi l’environnement et salissant le paysage. Ils sont plus préoccupés à festoyer ou à contester les résultats du scrutin.
N’avons-nous pas été obligés de subir le large sourire de Gbagbo, Ado, Wodié, Mabri et autres, de longs mois après la campagne présidentielle, alors que paradoxalement la guerre faisait rage ? J’avais l’impression qu’ils se moquaient des ivoiriens avec leurs sourires narquois comme pour dire « vous n’avez encore rien vu »
Aux lendemains des législatives, la probabilité est forte pour que le phénomène se réitère- (l’abandon des affiches bien-sûr et non la guerre). Plusieurs questions peuvent germer dans l’esprit de l’ivoirien Lambda.
Est-ce qu’il revient aux candidats de retirer leurs affiches ? Si oui, pourquoi une amende ne serait pas imposée à celui dont les affiches subsisteraient dans les rues plus d’une semaine après la fin de la campagne ?
Que la responsabilité incombe aux mairies ou au ministère de la salubrité, ils doivent envoyer leurs équipes sur les lieux au plus vite.

Travail à rendre dans de brefs délais, au risque d’avoir à copier 100 fois « Je prendrai soin du bien public et je ne souillerai pas mon environnement déjà bien pollué »

About Yehni Djidji

Comments are closed.

Scroll To Top