GBAGBO JUGé A LA HAYE… A LA HÂTE!


Il est sans doute, le président africain sortant qui a été transféré le plus rapidement à la CPI !

Hier encore, nous étions le 11 Avril 2011, le lendemain de mon anniversaire, mais surtout le jour mémorable de la capture controversée de Laurent Gbagbo par les « FRCI Français ». Nous ne sommes même pas encore revenus de nos émotions. Certains n’ont même pas encore colmaté les trous de leurs murs criblés par les balles, que Gbagbo a été transféré au Golf, à Korhogo, puis…à la HAYE ! Lui-même n’a pas manqué de le signifier lors de sa première comparution. On ne l’a pas informé de son départ. Bref…Je me demande quelle est la raison endogène à ce sprint piqué par la justice internationale et le pouvoir en place !

Peur des troubles que pourrait susciter un jugement national ? Envie d’évacuer rapidement un dossier banal, pour prendre les vrais problèmes à bras-le-corps ? Ne pas donner le temps aux avocats, aux juges et aux inspecteurs de fouiller et de fouiner au risque de découvrir que le camp vainqueur à les mains tout le moins aussi tâchées de sang que l’autre ?

Répondez à ces questions en 15 lignes maximum ! Vous avez 2H !

Yehni Djidji

About Yehni

Comments are closed.

Scroll To Top